Mlle F. la conteuse

Par un beau matin de l’an de grâce 1967, Fabienne est née à Nyon. C’était un mardi sauf erreur. Dès son plus jeune âge, elle se met à rêver d’un monde meilleur, plus drôle, plus coloré, plus scintillant. Afin de garder ses convictions profondes, elle choisit le métier de décoratrice qui lui permettra de mettre un peu d’originalité et de gaîté dans les foyers des gens. Mais cela ne suffit pas, elle se dirige alors vers le théâtre et ces décors fabuleux, puis vers la mise en scène. C’est en essayant de trouver les mots justes pour transmettre aux comédiens ses idées qu’elle rencontre le monde du conte. La Parole... une parole libre qui parle de nous, de notre passé, sans artifice et avec émotion. Elle est émerveillée de découvrir  cet art ancestral qui se fraie un chemin dans un monde technologique et  bureaucratique où l’enchantement n’a pas vraiment ça place. De quoi rêver….
« On dit que le jour de ses noces, Hachachi-le-menteur raconta si bien son combat contre le roi des lions que ses paroles s’inscrivirent d’elles-mêmes en images multicolores sur les murs et que le soleil s’arrêta trois jours entiers devant les fenêtres du palais pour l’écouter... » (extrait d’un conte arabe).

Dans ma quête de « la parole juste » je suis forcément tombé dans le conte car  un conteur ne ment jamais … chaque fois qu'il dit la vérité … Avec les années, je me débarrasse des artifices théâtraux pour retrouver l’essence de la parole, la parole qui raconte, qui nous raconte nous, humains, avec nos blessures, nos questionnements et surtout notre appétit de vivre.
photo Marie-France Millasson